MOBILE

+33648019887

EMAIL

CONTACT

 HORAIRES

09H- 23H30

Retro Decouverte_system_fullset

SYSTEME COMPLET DE RETROGAMING PLUG'N PLAY

Place aux ordinateurs et à l'Amiga 500 !

L'Amiga 500 a été une icône des années 80 dans le monde de l'informatique et du jeu vidéo. Lancé en 1987, il a connu un immense succès en raison de sa puissance graphique et sonore avancée pour l'époque. Les capacités de l'A500 ont permis l'émergence de jeux novateurs et  impressionnants.

"Shadow of the Beast", développé par Reflections Interactive et publié par Psygnosis en 1989, est devenu l'un des titres les plus emblématiques de l'Amiga. Ce jeu d'action se démarquait par ses graphismes somptueux et sa bande sonore envoûtante, repoussant les limites techniques et artistiques de l'époque.

Le succès de l'Atari ST

L'Atari ST, lancé en 1985, a connu un succès notable dans les années 80 en tant qu'ordinateur et plate-forme de jeu vidéo. Salué pour ses performances, l'Atari ST a attiré une communauté créative et des développeurs de jeux.

La rivalité entre l'Atari ST et l'Amiga était emblématique de cette époque, les deux systèmes compétissant pour la préférence des utilisateurs. Malgré les avantages de l'Amiga en termes de graphismes et de son, l'Atari ST a réussi à capturer une part importante du marché, contribuant ainsi à l'évolution de l'industrie du jeu vidéo sur ordinateur personnel.

Le Sharp X68000, une station de travail personnelle !

Le Sharp X68000, lancé en 1987 au Japon, était destiné à une utilisation principalement professionnelle et à des applications de développement de jeux. Doté d'une architecture matérielle avancée pour l'époque, il offrait des capacités graphiques et sonores exceptionnelles.

Le Sharp X68000 est rapidement devenu une plate-forme prisée par les développeurs de jeux vidéo comme Capcom, produisant notamment des versions arcade perfect de titres populaires comme Street fighter 2. Il a marqué, de son empreinte, le développement de jeux dans les années 80 et 90.

Des jeux et des innovations techniques...

Le retrogaming touche aussi les jeux sur PC. Des sociétés célèbres à l'origine de nombreux chefs d'oeuvres ont vu le jour durant ces glorieuses années. Parmi elles, Blizzard, Lucas Arts, Microprose ou encore Sierra-on-line.

Vous pourrez (re)découvrir des centaines de jeux qui ont contribué à l'histoire du jeu video comme Fallout, King's Quest, Monkey Island, Prince of Persia, ou encore Ultima.

Le standard graphique CGA (4 couleurs en 320x200) ou son évolution EGA (16 couleurs en 640x400) , bien que limités, ne représentaient en aucun cas un frein à la créativité...

Le Choix du Frontend (interface graphique)

 

L'Hyperspin (couplé à RocketLauncher), est notre 1er choix. Difficile à mettre en oeuvre, à paramétrer, souvent décrié, il est pour nous le frontend par excellence. Il permet non seulement de regrouper tous les systèmes de votre choix mais permet en plus une personnalisation des plus poussée.

C'est le frontend qui nous donne les meilleurs résultats et l'expérience utilisateur la plus aboutie. Vous pourrez naviguer aisément entre les différents systèmes, sauvegarder vos parties, retrouver facilement vos favoris...

Retrobat

Largement inspiré du modèle de Coinops, il s'agit, là aussi,  d'une surcouche, cette fois-ci basée sur le frontend Emulation Station. Il est apprécié pour sa simplicité de mise en oeuvre ainsi que sa facilité d'utilisation. Une série de fichiers de configuration facilite sa prise en main. Ici, seuls les émulateurs prévus par Retrobat seront disponibles.

A la différence d'Hyperspin, qui permet de pousser la personnalisation de l'affichage pour chaque menu, console ou même jeu, vous aurez ici un thème (modèle de présentation) unique qui s'appliquera à l'ensemble de votre système.

Coinops et Coinops Next

Sur Xbox 1ère génération, il s'agit d'un frontend développé en 2010 par le brillant BritneysPAIRS. La dernière version Xbox, sortie en 2014, s'intitule Coinops 8 Massive. Diverses déclinaisons, dont CoipOPS Ninja, sont disponibles.

Depuis 2019, d'autres version de Coinops, basées elles, sur le frontend RetroFE, sont apparues. Elles bénéficient du soutient d'une communauté de développeurs organisée autour du site "Arcade Punks". De nouvelles versions et packs sont régulièrement proposés. Le support, à la différence de Retrobat, se fait quasi-exclusivement en anglais.

Une question? Un projet?